Roue Libre

RSS
Avr 1
Et cette fois-làle soleil il ne voulais pas faire course.

Et cette fois-làle soleil il ne voulais pas faire course.

Entre deux tempête printanière…

Entre deux tempête printanière…

Cette fois-ci c’est le soleil qui a gagné.

Cette fois-ci c’est le soleil qui a gagné.

Optum Kelly and Diamondback produced some rad graphics for their Canadian National Championship frame.

Le vélo de Joëlle Numainville pour 2014… 

Lac-Mégantic

J’ai mis les pieds une fois à Lac-Mégantic, c’était l’année dernière aux Championnats canadiens maîtres du critérium.  Je me souviens en arrivant avoir fait quelques constatations.  La première: Coudonc, il y a don’ben de tracks de chemin de fer ici  Ensuite, après m’être inscrit et avoir stationné ma voiture dans un petit parc près de la voie-ferré où gisent présentement des dizaines de citernes, j’ai fait le tour du circuit.  Il était en plein centre-ville, chose plutôt rare dans le monde de la course sur route.  Le parcours empruntait le boulevard des Vétérans à l’ombres de grands arbres et bordé de coquettes maisons À notre droite un grands parc par-delà duquel on voyait le lac Mégantic.  Deux virages rapides et nous remontions la rue Laval, une jolie artère commerciale.  C’était dimanche, alors la majorité des commerces était fermé, quelques uns arboraient une banderole souhaitant la bienvenue aux cyclistesJuste avant le passage à niveau, on devait négocier une chicane devant le désormais funeste Musi-Café.  Deux autres virages rapides et nous redescendions vers le parc des Vétérans.  Bref nous décrivions des boucles autour du quartier dévasté. 

J’ai passé seulement quelques heures à Lac Mégantic et je suis tombé en amours avec la petite ville pittoresque et accueillante.  Les évènements de la nuit de vendredi à samedi, savoir autant de vies brisées et cette communauté marquée à jamais m’attriste et me fâche.  Les habitants de Lac-Mégantic auront besoin de l’aide de tous les Québécois pour rebâtir leur ville et leurs vies. 

mai 1

Les derniers 5km d’une course comme celle-là sont un peu fous, (…) tout le monde à l’avant cherche à remonter. Une seconde, t’as un trou, l’autre il se referme. J’espérais suivre le train des Quilicots, mais je l’ai échappé. En sortant du dernier virage, j’étais surpris d’être si bien placé et dans les 900 derniers mètres, je suis remonté par la droite puis j’ai traversé à gauche pour avoir une ouverture et gagner quelques places.

-

-Moi en route pour finir 21e à Sainte-Martine

Un avant gout de la course d’équipe CCCP

et j’ai même pas parler des roues qui frottes, des gars qui te coupe ou te bouscule…

Canadian David Veilleux leads the breakaway.

Canadian David Veilleux leads the breakaway.

Une première course pour Équipe CCCP à Contrecoeur - Club Cycliste Cycle Pop

Avr 9
thisissuchacliche:

peloton magazine

thisissuchacliche:

peloton magazine

Avr 4

(Source : wynndy)